Sauver un maltraité, oui mais comment ?

Nombreux sont les chiens qui ont besoin d’aide pour se sortir d’une situation invivable. Maltraitances et négligences sont le quotidien de bon nombre d’entre eux. Nous voudrions tous faire une bonne action en offrant une nouvelle vie à ces animaux méritants. Oui, mais comment ?

 

Se sentir « capable »

Il faut savoir qu’humainement ce n’est pas facile d’accueillir un tel animal. Cela nous demande beaucoup de remises en question et de prise de recul. Il est donc important de faire le point sur ses propres capacités d’accueil mais aussi celles de notre famille.

C’est une démarche à faire avec tous les membres de la famille, aucun ne doit être négligé dans cette grande aventure.

 

pexels-photo-100580

Se rapprocher des associations

Les associations de protection animale regorgent de chiens à replacer qui, souvent, ne sont pas adoptés parce que les gens craignent les réactions de ces chiens au passé compliqué, ce que je comprends tout à fait ! Il est évident que nous ne pouvons pas tous accueillir ce genre de chien.

Une bonne association saura vous conseiller un chien. Si c’est un chien que vous souhaitez rééduquer, faites le savoir mais ne vous offensez pas si on vous propose un chien qui a un vécu « standard ». En effet, il faut bien comprendre que de leur côté, ces structures cherchent la solution optimale et souvent elles prennent le temps pour trouver LA solution adaptée.

On l’entend souvent mais j’aime bien le répéter, adopter par une association sauve deux vies, celle de l’animal adopté, mais aussi celle de celui qui prendra sa place dans l’association.

 

Devenir agent du FBI

Oui, bizarre n’est ce pas ? Et pourtant, vous devez tout savoir du vécu de votre futur compagnon. Pourquoi ?

Pour pouvoir anticiper ses futures réactions. Par exemple, si votre chien a été maltraité par un homme, il est bien possible qu’il ait une crainte envers tout le genre masculin. Si c’est un chien qui a été enfermé seul et complètement négligé, il faudra faire attention quand vous devrez vous absenter, le temps qu’il prenne ses marques.

Posez toutes les questions possibles avant l’adoption, c’est plus qu’important.

 

Accueillir, dans le calme

Ça y est, votre chien au passé malheureux est à la maison. Pour l’accueil, je vous conseille de le faire à un moment où vous êtes disponible un à plusieurs jours, et que tout soit prêt avant son arrivée. Par exemple :

  • un coin dégagé avec son panier
  • la gamelle d’eau
  • la gamelle de nourriture
  • quelques jouets
  • un objet à ronger
  • des friandises dans le placard

Si vous avez actuellement un autre chien, je vous conseille de faire les présentations en liberté ou du moins en longe si ce n’est pas possible. Allez dans un endroit neutre pour faire cela. Ainsi vous mettez toutes les chances de votre côté pour que cela se passe au mieux.

 

Éduquer de façon professionnelle

La rééducation d’un animal maltraité demande beaucoup de connaissances. En éthologie, en comportement, en éducation…

Une erreur est très vite faite et devra ensuite demander le double d’efforts pour être réparée.

Pour vous assurer le meilleur départ possible, sachez que les éducateurs canins et comportementalistes peuvent vous accompagner tout au long du processus, de la prise de décision jusqu’à la rééducation complète, en passant par le choix de l’animal.

N’hésitez donc pas à contacter un professionnel proche de chez vous, ce sera du temps et des craintes en moins de gagnés pour vous, et je peux vous assurer que ce n’est pas négligeable.

 

Une aventure hors du commun

C’est en adoptant une chienne de ce type, Bounty, que je suis moi-même devenue professionnelle du chien. Je me suis tellement formée et j’ai tellement appris pour elle que j’ai ensuite voulu transmettre ce savoir à quiconque en aurait besoin, humain comme canin.

Attendez-vous alors à ce que cette aventure change votre vie, et votre vision du bien-être animal pour toujours. Vous allez beaucoup apprendre, notamment par la remise en question, le meilleur moyen selon moi d’avancer.

Dites-moi votre expérience en commentaire, notamment si vous avez déjà eu l’occasion de vivre cela !

 

Bérengère.

Recevez gratuitement votre guide "Comment allez-vous changer la vie de votre chien ?" !

Écrit par Bérengère PATRIA, votre éducateur/comportementaliste canin professionnelle.

7 pensées sur “Sauver un maltraité, oui mais comment ?

  • 8 juin 2016 à 9 h 22 min
    Permalink

    Super article comme toujours 🙂

    J’ai adopté mes deux chiennes mais elles n avaient pas vraiment de « traumatisme », ma croisée beagle avait sa réactivité envers congénères et rappel à travailler et l epagneul besoin d apprendre la vie en maison et toutes les bases.
    Par contre j’ai eu divers chiens en fa dont un epagneul terrorisé caché au fond de son box quand je suis allée le chercher et qui a passé 3 jours entre mon canapé et le mur avant de prendre en confiance et de devenir un chien joyeux, sociable, affectueux et joueur.
    J’ai actuellement un croisé parson russel en fa depuis presque 1 an terrorisé par l humain mais qui réagit la l agression donc une réactivité humains très importante a travailler.

    Répondre
    • 8 juin 2016 à 9 h 41 min
      Permalink

      Merci de ce beau commentaire. Ah je vois que toi aussi tu aimes bien venir en aide à ces chiens qui en ont bien besoin et c’est top, bravo !

      Répondre
  • 6 juin 2016 à 17 h 32 min
    Permalink

    Merci pour cet article !!
    Non je n’ai jamais recueilli de chien maltraité mais c’est vrai que j’ai toujours rêvé de le faire !
    Le fait de travailler et/ou rééduquer un chien qui n’a jamais rien appris ou a appris de « mauvaises » choses me passionne vraiment. J’aime voir le chien évoluer, comprendre, apprendre, parfois oublier, retomber, pour remonter ensuite. J’aime me poser plein de questions, comprendre pourquoi ça ne va pas, imaginer de petits exercices, travailler avec l’animal. Parfois quand on retombe, ça nous déçoit, ça fait mal, mais c’est pour mieux remonter la pente juste après. Parfois on a l’impression que tout va très bien mais tout redégringole ensuite. On est perdu, mais on se reprend vite en main et tout va mieux. J’aime évoluer aux côtés d’un animal pendant 10-15 ans pour se rappeler le tout début, les bêtises, les mauvaises passes, puis sourire en se rappelant tout le chemin qu’on a fait et qu’il reste encore à parcourir.
    Voilà pourquoi j’aime les animaux. Parce qu’ils sont tellement mieux que les Hommes.

    Si lorsque je serais indépendante, que ce soit en maison ou en appartement, j’ai la possibilité d’avoir un chien de refuge, je n’hésiterais pas. Parce que franchement, ça m’a l’air génial. Mais ça, c’est pas pour maintenant ^^
    Hâte de voir le prochain article & prochaine vidéo ! 😀

    Répondre
    • 6 juin 2016 à 20 h 08 min
      Permalink

      C’est génial c’est sûr et ça demande beaucoup d’investissement pour un « résultat » incertain. Mais je suis sûre que tu y parviendras et j’ai hâte de voir ça !

      Répondre
      • 7 juin 2016 à 7 h 29 min
        Permalink

        Ah et bien j’espère que j’aurais cette chance un jour ! 😀

        Répondre
  • 2 juin 2016 à 8 h 21 min
    Permalink

    C’est vraiment un beau geste de ta part et de tous ceux qui adopte un chien avec un lourd passé ! Personnellement je ne m’en sens pas capable pour le moment, je n’ai eu que Snow comme chienne et même si j’ai beaucoup appris et que le milieu de l’éducation me passionne, j’ai rencontré peu de problème « important » avec ma petite poilue, elle n’a jamais été agressive, n’a jamais fait de protection de ressource… Alors tout ces soucis que l’on peut rencontrer plus facilement avec un chien ayant un lourd passif me fond encore un peu peur (avec en plus l’appréhension de la cohabitation de deux chien aussi, je connais bien Snow mais pas mon futur chien ^^). Du coup, j’attends d’avoir plus d’expérience (avec plusieurs chiens et des formations à venir) et surtout de me sentir vraiment prête pour sauter le pas d’une tel adoption. Néanmoins je m’intéresse vraiment à tout dans l’éducation, je ne lis pas seulement des articles en liens avec les problèmes que je peux rencontrer avec Snow car je part du principe que tout est bon à prendre et que ça pourra toujours me servir avec mes futurs loulous, bon et puis c’est aussi en lien avec mon projet professionnel de devenir éducatrice canine bien sûr ^^. Je pense donc qu’un jour je me sentirai prête et que ce jour là je serais vraiment très heureuse de pouvoir aider un loulou à démarrer une nouvelle vie bien plus belle que ce qu’il aura connu jusque là :).
    Et au passage, plein de caresses et de papouilles à Bounty et Lana ! (enfin seulement s’il aime ça ^^)

    Répondre
    • 6 juin 2016 à 20 h 10 min
      Permalink

      Oui, c’est tellement enrichissant mais à la fois ça demande beaucoup moralement et les connaissances sont très importantes. J’ai de la chance Bounty et formidable et m’a permis de prendre le temps d’apprendre avec elle et m’a pardonné mes erreurs 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *