Rendre votre chien heureux simplement !

Dans un monde où nous pensons de plus en plus à notre propre personne, certains adoptent un chien sans même se soucier des besoins spécifiques à son espèce. Alors, comment rendre votre chien heureux ? Voyons ensemble de quoi il en retourne.

 

park-bench-413847_640Le respect, la première des bases

Avant de rentrer complètement dans le sujet, je voudrais rappeler à quel point le respect envers son animal est primordial. Comme tout le monde j’imagine que vous souhaitez avoir un chien bien dans ses pattes, équilibré, sympa et qui n’a pas de gros problèmes de comportement ? Très bien, respectez le d’abord…

Le respect passe par la satisfaction des besoins que je vais vous énoncer mais s’applique aussi dans la vie quotidienne, dans tous les moments que vous passez avec votre animal.

 

pyramide-des-besoins-caninsLes besoins de mon chien

Pour les humains il existe la pyramide de Maslow, mais les chiens aussi ont la leur !

Décryptons la ensemble pour y voir plus clair et améliorer notre relation par des actions simples mais importantes.

En premier lieu les besoins primaires, ou physiologiques. Ce sont les besoins qui doivent être respectés pour tout simplement que le chien survive. Ces besoins sont la respiration, manger de la nourriture de bonne qualité, boire quand il le veut et dormir correctement.

Ensuite, les besoins de sécurité permettent au chien de ne pas avoir à angoisser d’assurer sa survie de lui-même. Pour cela, il doit être avec une famille sachant lui apporter ce sentiment de sécurité. La stabilité de la famille lui apportera aussi ce sentiment qu’il est en sécurité où il se trouve.

illu_actu_Comment_les_chiens_font_ils_connaissanceSes besoins sociaux, s’ils sont respectés limitent grandement les problèmes de comportement que l’on rencontre souvent en tant qu’éducateur canin. La rencontre avec  des congénères est primordiale pour que le mental de votre chien reste équilibré. En rencontrant d’autres chiens le votre apprendra à communiquer et le fera de mieux en mieux. Il retrouvera aussi des membres de la même espèce que lui, d’où le développement d’un sentiment d’appartenance. N’oubliez pas que le chien appartient aussi à votre famille, alors ne négligez pas les précieux moments que vous passez avec lui, faites en des instants de qualité.

Aussi, dès son plus jeune âge il ne faut pas hésiter à l’emmener partout où il est possible d’aller avec lui, afin que chaque animal ou chaque type de personne devienne « ami » pour lui et qu’il y soit habitué pour le restant de sa vie. J’ai dernièrement fait un article sur la socialisation, il est !

Le besoin d’estime va se concrétiser par une relation de confiance avec sa famille. Une famille qui ne lui portera pas atteinte autant physiquement que moralement et qui le respectera complètement. Une relation sans violence, et sans cette notion de dominance qui gâche beaucoup de binômes maître / chien ! La dominance est un concept dépassé, encore beaucoup enseigné car c’est ce qui était fait il y a longtemps mais aujourd’hui d’autres solutions bien plus adaptées existent, alors pourquoi ne pas en profiter ?

Et enfin le besoin d’utilité est le dernier stade de la pyramide du chien, c’est un besoin d’épanouissement qui je trouve est respecté chez peu de chiens. Le chien qui est là pour travailler par exemple a ce besoin assouvi, il sent qu’il a sa place pour quelque chose. Attention, cela ne veut pas dire que le chien de famille « standard » se sentira inutile. C’est à vous de lui montrer qu’il a sa place. L’éducation par exemple peut le faire travailler mentalement, ou des activités canines telles que l’agility.

 

Quand les besoins passent au second plan

Nombre de foyers ne se rendent pas compte avant l’adoption ou l’achat de leur chien combien il aura des besoins et combien il faudra s’en occuper. Rappelons quand même que l’achat d’un chien ne doit pas se faire sur un coup de tête. Même si on peut avoir le coup de coeur pour un animal (je l’ai eu dernièrement avec Lana), ce chien doit avoir sa place à la maison, de l’espace autant chez vous, que dans votre planning, mais aussi dans votre coeur. 

On entend souvent dire par les propriétaires qu’ils n’ont pas le temps pour leurs chiens. Cela peut être vrai, mais j’ai rencontré dernièrement une jeune femme restauratrice qui s’occupe de son chien du mieux possible. Sa chienne est complètement épanouie et profite de séances plusieurs fois par semaine, une avec moi et les autres en autonomie avec sa maîtresse. Cette femme qui ne compte pas ses heures de travail trouve le temps pour son chien malgré un planning, je peux vous le dire, plus que chargé. Je pense que c’est surtout une question de tri des priorités. Moins regarder la télé le soir ou ne pas trainer sur les réseaux sociaux au profit d’une balade avec son chien, je pense que c’est faisable pour tout le monde. Et en plus d’être bénéfique à l’animal, croyez moi que ça le sera pour vous aussi.

dog-690176_640Parce que si ces besoins ne sont pas assouvis, si le chien se sent malheureux, il est capable de trouver seul des solutions afin de remédier à la situation. Certains chiens choisissent la fugue, d’autres les destructions ou la malpropreté pour exprimer leur mal-être. D’autres encore entrent en période de dépression, où petit à petit ils se laissent aller tellement ils se sentent mal, cela peut aller jusqu’à l’arrêt de l’alimentation.

Sans aller jusque là, nous rencontrons souvent des problèmes de comportement qui peuvent se résoudre en respectant les besoins du chien. Ce qui me vient en premier ce sont les aboiements sur les congénères par frustration. En organisant des rencontres avec d’autres chiens pour des promenades, vous allez déjà limiter ces aboiements dans le temps, votre chien aura son quota de rencontre.

 

Maintenant que vous savez tout, quand c’est la prochaine promenade à l’extérieur ?

Que pensez-vous de cette pyramide, vous auriez quelque chose à rajouter ?

 

Bérengère.

Recevez gratuitement votre guide "Comment allez-vous changer la vie de votre chien ?" !

Écrit par Bérengère PATRIA, votre éducateur/comportementaliste canin professionnelle.

2 pensées sur “Rendre votre chien heureux simplement !

  • 16 août 2016 à 10 h 25 min
    Permalink

    Merci pour cet article!
    mon chien n’a pas le « moral » en ce moment donc je cherche à trouver la cause!
    en tout cas merci pour tout ces conseils !
    j’ai trouvé un autre conseil pratique sur un autre blog, je le partage au cas où ça intéresse d’autres lectrices : « Ses capacités intellectuelles sont-elles suffisamment exploitées? Certains chiens comme les chiens de berger ont besoin de se voir attribuer des tâches pour se sentir épanouis. D’autres chiens aiment apprendre des tours(…) » Source : http://mon-chien.net/heureux/
    Bonne fin de journée à vous !
    Sarah

    Répondre
    • 22 août 2016 à 15 h 11 min
      Permalink

      Merci pour cette idée de blog !!

      Il n’a pas le moral, c’est à dire, qu’a t’il comme comportement ?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *