Quand E.Leclerc se moque de nous !

A l’heure où tous les magasins d’accessoires animaliers ferment le rayon « animaux vivants », le géant E.Leclerc va à contre courant et va bientôt ouvrir son réseau d’animalerie.

 

Voilà pourquoi Leclerc se moque de nous et que vous ne devez pas y participer

Pour en avoir une idée, vous pouvez commencer par regarder cette vidéo de l’association de défense des animaux « Oscar’s Law » :

 

 

Nous nous battons pour que l’animal ne soit plus un objet, or là il n’est plus qu’une marchandise. Une marchandise qui deviendra invendable à un moment où le mignon petit chiot aura trop grandi. Il sera donc éliminé comme un paquet de biscuits périmé, sauf que là, c’est d’un être vivant dont on parle. Et chaque personne qui a un chien saura vous dire qu’un chien a une sensibilité, peu importe ce qu’en disent les textes de lois.

Un mauvais départ dans la vie : comme je vous l’ai dis plus haut, il faut que le chien soit petit et mignon pour être vendu. Pour cela, il faut qu’ils soient le plus jeune possible sous vos yeux. Donc la période de sevrage de 8 semaines légales n’est pas du tout respectée pour satisfaire ce désir.

Bien avant que ces chiots arrivent dans ces box vitrés, leurs conditions de vie sont déplorables. Les animaux vendus viennent souvent des pays de l’est et sont transportés pendant des milliers de kilomètres en camion, il traversent ainsi nombre de pays pour arriver jusqu’à vous.

Comme l’animal est une marchandise qui répond aux lois du marché économique, les marchands doivent produire en masse. Et les conditions de vie de la mère de votre chiot tout mignon n’ont rien d’enviable. Comme vous l’avez vu sur la vidéo, elle passera sa vie dans une cage, à faire portée sur portée, sans que l’on prenne en compte son bien-être à elle. Dans un endroit sombre et froid, sa vie se résumera à produire encore et encore. Elle aura une visite de temps à autre pour avoir un peu de nourriture mais ne verra jamais la lueur du jour et jamais elle ne se promènera dans l’herbe.

animalerie_concept_image_w300_h176En animalerie, les chiots sont ensuite regroupés dans des cages, où les maladies sont reines et où leur développement est plus que facile. Et puis, on s’en fiche un peu du bien-être de chacun, de leur besoin de se défouler. Il ne faudrait surtout pas leur laisser un moment de bien-être en dehors de la cage, on pourrait rater une vente.

Parlons aussi du côté comportemental. Quel désastre ! J’en ai des frissons rien qu’en écrivant cet article. Ces chiots n’ont rien vu, rien connu, et ne sont en aucun cas adaptés à la vie en société lorsque vous les adoptez, enfin non, achetez tout court. Il faut que vous soyez conscient que vous vous engagez dans un plus long travail d’éducation que pour un autre chien, que vous allez devoir aider ce chien ! Et les personnes ne sont pas renseignés, donc ces chiots font un espèce de retour à la case départ mais cette fois ci le box se trouvera en refuge !

Voilà pourquoi je n’arrive plus à rentrer dans une animalerie, l’exploitation des animaux est pour moi une des pires des choses qui arrive et vous vous devez de ne pas y participer.

Vous voulez un animal ? Très bien, renseignez vous sur ses besoins et voyez si c’est en adéquation avec ce que vous pouvez lui apporter. Ensuite, rapprochez vous d’un élevage ou d’une association qui saura vous diriger vers l’animal correspondant à vos attentes. Les refuges regorgent d’animaux, et contrairement aux idées reçues, ils n’ont pas tous des soucis de comportement… Allez vous en rendre compte par vous même !

Je tiens aussi à féliciter l’enseigne Maxi Zoo qui a décidé il y a quelques mois d’arrêter la vente d’animaux pour des raisons éthiques ! E.Leclerc est décidément le seul à aller à contre courant…

Pour soutenir la cause animale, signez cette pétition qui dit Non aux animaleries E.Leclerc !

À très bientôt,

 

Bérengère.

Recevez gratuitement votre guide "Comment allez-vous changer la vie de votre chien ?" !

Écrit par Bérengère PATRIA, votre éducateur/comportementaliste canin professionnelle.

2 pensées sur “Quand E.Leclerc se moque de nous !

  • 12 février 2016 à 10 h 04 min
    Permalink

    Bonjour
    Je jarrive pas à comprendre pourquoi vous en faite toute une histoire alors que vous avez plusieurs enseignes en animalerie qui font toujours du chien et du chat

    Répondre
    • 13 février 2016 à 10 h 54 min
      Permalink

      Bonjour,

      Justement pour ma part le problème est bien là. Des animaleries existent encore et toujours et commercialisent des chiens et chats dans des conditions qui ne sont pas adaptées. Nous sommes nombreux à nous battre pour que cela disparaisse. Et une grande enseigne en remet une couche en profitant des animaux pour faire du profit. Une chien d’animalerie notamment commence sa vie dans des conditions loin d’être adaptées à une bonne évolution, autant au niveau comportemental que pour sa santé.

      A très bientôt,
      Bérengère

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *