Mon chien me montre les dents – Ask Patt’ en l’air #22

Pour cette rubrique Ask, j’ai choisi la question de Gilles, afin de parler du grognement du chien et du fait d’avoir un chien qui nous montre les dents. 

Les émotions

Comme tout être vivant, le chien ressent des émotions et les exprime. Pour qu’il puisse les exprimer, il faut qu’il se sente en sécurité. Quand on a face à nous des réactions de stress d »un chien, nous nous devons de les entendre et de les gérer au mieux. C’est bien le cas ici. 

Le chien de Gilles exprime clairement un malaise, n’arrive pas forcément à gérer la situation et le « dit’ à sa manière. 

On voit aussi que ce chien arrive à « demander » des caresses tout en continuant de grogner. Chez certains chiens, le grognement prend d’autres significations selon ce qui a été associé. Certains prennent aussi l’habitude de grogner alors qu’ils apprécient le moment. On verra plus tard dans cet article quel test il est possible de faire pour voir si son chien a envie d’être caressé.

Pourquoi grogner et montrer les dents ?

Le chien exprime donc une émotion. Elle est négative et lui apporte un grand malaise. Il a donc besoin que cette source de stress s’éloigne, qu’il retrouve son confort dans la zone qui lui est confortable.

https://hund.fr

Selon ce que Gilles nous décrit, il est évident que son chien était en zone rouge, Gilles était bien trop prêt et le chien a réagit.

Je trouve intéresssant de toujours garder en tête l’échelle de l’agression du chien afin de voir où on se situe dans le degré de malaise. 

Les causes possibles du grognement

Souvenez-vous qu’un chien ne grogne ni ne montre les dents par plaisir. Le chien est un animal pacifique qui cherche en premier lieu à apaiser la situation. Si le chien réagit d’une façon inadaptée, c’est qu’il n’a pas eu le choix d’une façon ou d’une autre. 

D’autres facteurs sont à prendre en compte : 

  • l’enfermement : un chien dans un coin ou dans son panier, sans possibilité de fuite aura plus vite tendance à réagir. Il faut toujours laisser une possibilité de sortie afin d’éviter les incidents
  • la douleur : dans ce cas, un check-up vétérinaire est essentiel. La douleur est physique et dès qu’elle disparaitra, les grognements aussi.
  • le vécu : suivant ce à quoi est associé un évènement, un objet, le chien peut réagir. Par exemple je pense aux chiens qui ont été battus avec un bâton et qui ensuite ont peur et grogne sur des objets ressemblants comme des cannes. 

Il faut chercher en premier la cause pour la régler, et non se concentrer sur la conséquence (le grognement). Si on s’occupe seulement de faire cesser le grognement sans régler la cause, c’est un peu comme travailler dans le vide. Dès que la situation se présentera de nouveau, le chien grognera de nouveau.

Les solutions

Plusieurs choses sont à mettre en place afin d’aider son chien. Il est très important de régler cette problématique, même si vous avez un petit chien. Il en va de la sécurité de tout le monde, le chien est certainement très mal pour réagir ainsi, et pour vous avoir un chien qui peut grogner voire mordre est dangereux. 

  1. Laisser le chien venir à soi 

C’est LE moyen d’être le plus sûr que le chien souhaite l’interaction. La base est là, le respect du chien. Si on force quiconque a une interaction non souhaitée, on aura une réaction en réponse. Et chez un chien, ce peut être notamment un grognement / un claquement de dents. 

2. Le test de la caresse

Le test de consentement est un exercice amusant à faire pour chaque propriétaire de chien. Est-ce que votre chien a réellement envie d’être caressé ? Sans s’en rendre compte, nous forçons bien souvent nos compagnons à un contact dont ils n’ont pas envie. 

Ce test est le moyen de s’en rendre compte. Certains aiment moins les câlins que d’autres, c’est quelque chose à respecter pour avoir un chien qui se sent bien dans ses pattes. 

3. L’observation 

Quand on s’intéresse au milieu du chien, il y a un domaine que l’on découvre assez rapidement, la communication canine. Elle passe notamment par les signaux d’apaisement, mimiques et postures du chien qui nous indiquent quel est son état mental suivant la situation.

Il est essentiel de les connaître afin de comprendre au mieux son chien. 

4. l’éloignement

Comment réagiriez-vous si demain votre chien vous montre les dents et vous grogne dessus ? C’est une vraie question à se poser, même si j’espère que cela vous arrivera le moins possible, il est quasiment certain que vous ayez à vous retrouver un jour dans cette situation. 

Beaucoup d’entre nous agiront comme Gilles en haussant le ton, d’autres iront jusqu’aux mains. 

Mon conseil est de s’éloigner. A part si votre chien vient d’avoir un accident comme un choc avec une voiture et qu’il grogne parce qu’il a mal. Là il s’agira de se sécuriser avec une contention sur le museau mais vous n’aurez pas d’autre choix que de l’aider. 

Sans situation d’urgence, le mieux est de s’éloigner de votre chien. Certains verront cela comme un aveu de faiblesse, un acte de soumission envers son chien, mais vous pouvez oublier tout cela. Les dernières avancées scientifiques nous montrent bien que la dominance inter-spécifique n’existe pas, que c’est simplement l’humain qui a créé cela sur de fausses données et que c’et relayé depuis des dizaines d’années grâce à l’égo de l’Homme, ce besoin de se sentir supérieur à l’autre, même à son chien.

L’éloignement sera juste un moyen pour le chien de revenir dans sa zone de confort et donc d’arrêter de grogner parce qu’il se sentira de nouveau à l’aise.

Votre chien verra aussi que nous ne rentrons pas dans une situation violente psychologiquement ou physiquement. De cette façon il saura qu’il peut nous faire confiance et qu’il peut du coup nous faire confiance et exprimer ses émotions. 

Les bienfaits du grognement

Peut-être que j’y suis allée un peu fort avec le titre de ce paragraphe, c’est pourtant ce que je pense après bientôt 6 ans de métier d’éducateur canin à l’heure où j’écris ces lignes. 


« Punir un chien qui grogne est comme enlever les batterie d’une alarme incendie »

La meilleure des comparaisons, l’alarme incendie. Elle nous prévient d’un danger mais dès qu’on enlève ses piles elle devient inutile. De même avec le grognement, il est là pour prévenir que votre chien n’est pas à l’aise.

Si vous arrêtez l’interaction ici et ne cherchez pas le conflit, tout redevient à la normal, le « feu est éteint ».

Par contre, si vous faites tout pour que le grognement s’arrête en punissant votre chien, la prochaine fois vous ne serez pas prévenu. Le chien aura compris que grogner n’est pas accepté par son humain, donc il passera à l’étape suivante sur l’échelle de l’agression, la morsure. Vous ne l’avez pas écouté, vous l’empêchez de vous prévenir, c’est une conséquence « normale » pour le chien que de continuer à réagir si on ne traite pas la cause de son mal-être. 

En conclusion, concentrez vous sur les causes des comportements gênants, et partagez de bons moments avec votre chien, c’est là l’essentiel !

Bérengère.

Recevez gratuitement votre guide "Comment allez-vous changer la vie de votre chien ?" !

Écrit par Bérengère PATRIA, votre éducateur/comportementaliste canin professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *