Mon chien est trop excité en présence des autres

Merci beaucoup Caroline pour ta question, je suis ravie de t’aider aujourd’hui. La vidéo réponse à ta question arrive rapidement.

En plus des réponses trouvées ici, il y a d’autres vidéos qui peuvent aussi aider sur cette problématiques 

Un chiot reste un bébé chien

Félicitations pour l’accueil de ce chien et pour le fait de vouloir prendre en main l’éducation de ce cocker. 

En premier lieu en tant que réponse je tiens à rappeler qu’un chiot de 5 mois reste un bébé chien. Oui il commence à grandir, il sera dans quelques semaines au stade de l’adolescence mais pour le moment il reste un chiot. 

Il est en train de grandir, de découvrir le monde et il faut aussi qu’il apprenne à gérer ses émotions. Beaucoup de familles oublient que les chiots passent par cette étape mais elle est pourtant essentielle. On a envie qu’ils soient calmes tout de suite, et pourtant c’est tout un apprentissage, plus facile pour certains que d’autres mais toujours un apprentissage. 

La gestion de l’excitation

Se mettre deux petites secondes à la place de notre chien permet de mieux comprendre les choses. 

Souvent, quand on accueille un chien, il passe ses premières semaines à la maison, au sein de notre foyer ou dans des endroits assez calmes, des balades en campagne, en forêt avec peut-être quelques copains chiens et humains.

Il prend ses marques, prend connaissance de son environnement, prend ses habitudes et ses nouveaux repères dans la vie. Il commence à apprendre la propreté, à ne pas sauter, à connaître son prénom..

Mais voilà, tout cela reste quand même assez calme et maitrisé. Et d’un coup, on l’amène dans un club canin. Rempli de copains plus ou moins excités par le fait de se retrouver ici un samedi après-midi. Pour certains, c’est la seule sortie de la semaine donc la joie reste difficile à contrôler. 

D’autres encore peuvent être des chiens réactifs. Et toutes ces odeurs sur les chemins de balade bordant le terrain. Sans parler du fait qu’on doit se retenir d’aller jouer pendant au moins 30 minutes pour se concentrer. Avec tous ces chiens autour, toute cette agitation avec des humains que l’on ne connaît pas et qui peuvent avoir des méthodes recourant au moins aux cris. 

Tout ça fait que oui, soit le chiot va s’inhiber et ne produire aucun comportement, dans un sens comme dans l’autre, soit il peut rester neutre ou encore réagir comme ce petit cocker, dans l’excès

Un petit exercice pour travailler le contrôle de soi

Quelques petits exercices sont bien utiles pour travailler le contrôle de soi, pour que le chien apprenne à gérer ses émotions. 

Pour les chiens qui ont tendance à être excités quand on leur met à manger, descendez la gamelle petit à petit. Tant que le chien est excité et sautille partout, on relève la gamelle. Quand le chien propose une position calme comme un assis ou que son comportement reste maîtrisé, on descend la nourriture

Si au cours de la descente le chien s’énerve à nouveau, on remonte à nouveau la gamelle. Et ainsi de suite, on descend quand le chiot est calme et on remonte au moindre signe d’agacement. 

Ainsi, il comprendra assez rapidement que l’énervement est inutile, que c’est en restant calme que l’on parvient à avoir ce que l’on désire

Augmenter les stimulations petit à petit

Comme je vous le décrivais plus haut, toutes ces stimulations sont nouvelles pour le chien et aller au club pour la première fois est trop d’un coup. 

Vous pourriez dès à présent augmenter les stimulations que rencontre votre chiot avec un des exercices suivants :

  • s’inscrire dans un groupe de balade de sa région pour rencontrer de nouveaux copains
  • multiplier les promenades dans des lieux comprenant de plus en plus de stimulations
  • proposer à son voisinage ou à ses amis de promener les chiens ensemble, une ou plusieurs fois par semaine

Ces petites choses vont permettre au chien de se familiariser avec les stimulations, d’être bien plus souvent au contact d’autres chiens. Les chiens ont besoin de leur quota de rencontre, il sera ainsi assouvi. Du coup, la visite au cours d’éducation sera moins chargée en émotions, étant donné qu’il aura déjà eu pleins de rencontres avec d’autres chiens au cours de la semaine. 

Une astuce pour le club

Petite astuce à appliquer pendant les cours d’éducation que j’imagine en club, s’éloigner quand notre chien s’énerve. 

A mon sens on ne peut pas demander à un chien de tout de suite pouvoir rester came et attentif plusieurs dizaines de minutes au milieu d’autres chiens. Cela fait beaucoup.

A mon sens, il n’y a aucun mal à s’éloigner avec son chien pour « respirer un coup », passer à autre chose, se détendre l’esprit avant de faire travailler notre chien. 

Selon le club ou le professionnel qui encadre la séance, c’est sûrement déjà un conseil que Caroline a du recevoir. Si c’est quelque chose que l’on vous interdit, pour ma part je ne resterais pas dans ce club. De même que les méthodes utilisées, attention à ce qu’elles ne provoquent pas de stress chez le chien, si on se met à hurler sur lui, il n’est pas étonnant qu’il y ait une montée d’émotions.

Travailler aussi chez soi

Autre méthode pour que l’excitation soit moins forte lors de la séance d’éducation une fois par semaine, n’hésitez pas à retravailler les exercices à la maison, quelques minutes par jour.

L’exercice sera connu en stimulations plus faibles et sera donc bien plus facile à appliquer en « conditions réelles », au milieu d’autres congénères. 

Voilà pour mes conseils du jour, j’espère avoir pu aider Caroline et toutes les personnes passant par là et rencontrant la même problématique. 

A très vite, 

Bérengère.

Recevez gratuitement votre guide "Comment allez-vous changer la vie de votre chien ?" !

Écrit par Bérengère PATRIA, votre éducateur/comportementaliste canin professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *