Mon chien en pension

Pour beaucoup de propriétaires de chiens et moi la première ce n’est vraiment pas facile de laisser son chien en pension pendant que l’on part en vacances. J’ai réussi à trouver la solution qui me met en confiance, et je suis ravie de pouvoir vous en parler.

 

 

Et pour ma part, ce n’est pas évident parce que j’estime que si je n’emmène pas mes chiennes en vacances, elles doivent être dans un endroit qui leur apporte plus que ce que je peux leur apporter moi-même.

Mais je suis aussi incapable de laisser mes chiennes en box, je n’arriverai pas à profiter de mes congés si je sais que mes chiennes sont en cage, mais je comprends très bien que c’est la bonne solution pour certains propriétaires, je ne me permettrai jamais de juger.

En sachant que je n’ai jamais laissé mes chiens et que je ne suis jamais partie en congés une semaine, il me fallait vraiment quelqu’un de confiance.

J’ai découvert Chien Sans Laisse sur Facebook et en voyant leurs posts je savais que je leur laisserai mes chiens, même si je ne pensais pas que ce serait si tôt.

C’est une pension située à Lens-Lestang dans la drôme. C’est une pension familiale, donc sans box, un grand terrain avec un petit plan d’eau, deux grandes balades par jour et surtout une surveillance permanente par quelqu’un qui en a fait son métier.

 

 

Je vous livre ici mes conseils pour bien choisir sa pension, qui ont été donnés en partie par le co-gérant de Chien Sans Laisse

 

  1. Vérifier que la personne ne fait pas cela que pour l’argent. Évidemment, on doit tous manger et on doit tous avoir un salaire, mais certains pour plus d’argent sont peu scrupuleux. Par exemple, prendre énormément de chiens en pension fait que l’on a moins de temps pour chacun d’entre eux. La passion est l’élément le plus important, et fait que l’on doit choisir un professionnel ou un autre.
  2. Bien connaître son chien : tous les chiens ne peuvent pas vivre en collectivité, et supporter H24 la présence d’autres chiens autour d’eux. Il est donc important de connaître son chien pour savoir s’il est capable de supporter cela, de bien s’entendre avec tout le monde.
  3. Attention à l’appellation « pension familiale » : ce type de pension ne comporte pas de box et certains se servent de cette appellation alors qu’ils ont des box et que les chiens sont parqués les uns à la suite des autres. En pension familiale comme son nom l’indique, les chiens vivent en famille.
  4. Faire confiance : pour moi il est impensable de laisser son chien à quelqu’un à qui on ne fait pas confiance, c’est un membre de la famille que l’on laisse.
  5. Choisir un professionnel : un bon professionnel est assuré, et normalement il connaît le chien. Rien que pour le côté assurance, cela suffit à me rassurer.
  6. Visiter avant de laisser : il est nécessaire de visiter la pension ou de bien se renseigner au téléphone avant de laisser son chien en pension. Cela permet de vérifier que le contact passe bien entre votre chien et le professionnel, que le lieu vous convient et que la personne saura s’adapter aux besoins de votre chien.
  7. Garder le bon professionnel que vous avez trouvé et partagez son adresse autour de vous !
  8. S’assurer que la pension applique les mêmes méthodes d’éducation que vous : cela pourrait faire beaucoup de dégâts si ce n’est pas le cas car cette personne devra quand même demander des choses à votre chien, donc autant s’assurer qu’elle le fera comme vous vous l’auriez fait.

 

Partagez cet article autour de vous, afin de renseigner vos proches sur le choix d’une pension !

 

 

Bérengère.

Recevez gratuitement votre guide "Comment allez-vous changer la vie de votre chien ?" !

Écrit par Bérengère PATRIA, votre éducateur/comportementaliste canin professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *