Les 4 étapes à respecter pour une bonne rencontre canine

Une bonne rencontre canine, c’est une rencontre qui se déroule comme dans nos rêves, ou presque. C’est cette rencontre qui se fait sans stress, aussi bien pour les humains que pour les chiens, cette rencontre où les chiens sont sur la même longueur d’ondes et jouent, ou non selon leur choix. 

En bref, tout le monde se respecte, il fait beau et les oiseaux chantent. On est d’accord, la réalité est toute autre et les choses se passent très rarement comme cela. 

Il y a pourtant des choses à savoir pour faire en sorte que les rencontres canines se déroulent au mieux, voyons cela ensemble.

Première étape : Ecouter les chiens

On ne le dira jamais assez, un chien communique, clairement en plus ! Il ne tient qu’à nous de les entendre et surtout de vouloir les écouter. 

Ecouter son chien, c’est connaître d’abord sa façon de transmettre, son langage. C’est la base quand on partage sa vie avec un chien, mais trop peu de gens le prennent réellement en compte. 

Connaître et respecter le langage des chiens c’est s’assurer que le maximum de choses se passent au mieux, c’est comprendre son chien bien avant la rencontre en elle-même. C’est savoir quand son chien est à l’aise ou non, c’est lui assurer le confort et assurer à tous la sécurité nécessaire.

Au-delà de son propre chien, c’est de cette manière tous les chiens que l’on peut comprendre. Parce que tous les chiens communiquent de la même manière, à part soucis de santé ou manque de contacts avec les congénères. Parce que oui, les chiens peuvent oublier leur langage quand ils n’ont pas été assez en relation avec des membres de leur espèce.

Pour comprendre votre chien et entendre son langage, le livre des signaux d’apaisement est la Bible, il n’y a pas d’autres termes : https://amzn.to/38M3NJC De plus, on vous a concocté un programme en ligne avec pour but la compréhension de votre chien, comme un professionnel le ferait : https://pattenlair.systeme.io/comprendre-mon-chien

Deuxième étape : Ne pas stresser

La chose la plus facile à dire au monde qu’à faire, parole de grande stressée. Pourtant, quand il s’agit du monde du chien, j’arrive personnellement à faire la part des choses. Alors si j’y arrive, vous y arriverez croyez moi !

Vos propres émotions ont un tel impact sur le comportement de votre chien que vous ne pouvez pas passer à côté de cette question, de cette remise en question de votre part sur ce plan.

Quand on voit un chien arriver face au notre, on a directement la respiration qui accélère, on resserre la laisse ou on rappelle son chien de la voix la moins assurée. 

Alors qu’au final, ce n’est qu’un chien, il ne va rien se passer d’extraordinaire et surtout CA VA BIEN SE PASSER ! 

Vous pensez au pire, mais tout va bien aller, c’est promis. 

On se détend, on détend sa respiration, on laisse la laisse détendue si le chien est en laisse. Et si votre chien est détaché, on le rappelle parce qu’on ne sait pas comment cela se passe pour l’humain et le chien face à vous. Mais quand on rappelle, on garde sa voix positive et joyeuse, tout est normal, tout va bien. 

Pour rester calme, respirez profondément, concentrez vous sur vos sensations, faites au quotidien des séances de méditation ou de relaxation, dans tous les domaines de votre vie, soyez en sûrs !

Nos 3 chiennes, dont la première rencontre n’a pas été évidente !

Troisième étape : Laisser de la place

Pour qu’une rencontre canine se déroule au mieux, on laisse de la place. On évite d’arriver frontalement et on préférera arriver de côté et on laisse de l’espace. 

Laisser de l’espace cela permet que les rencontres se déroulent au mieux, les chiens peuvent communiquer et prendre leurs marques. 

Alors on hésite pas à prendre ses distances et à observer le binôme face à nous,  à discuter à distance avec l’humain en face pour connaître son chien et si c’est possible que les chiens se rencontrent.

Que ce soit possible ou non, ce sera complètement inutile de faire se rencontrer les deux chiens en bout de laisse, truffe à truffe. Au contraire, c’est là que les tensions pourraient se former et surtout s’amplifier. Les chiens en laisse ne peuvent pas communiquer comme ils le souhaitent, ne peuvent pas prendre la distance qui leur sert de zone de confort, de zone de sécurité. 

On ne va pas se le cacher, l’idéal est que les rencontres puissent se faire en libre, sans la tension ni la pression de la laisse.

Quatrième étape : Respecter

Le respect, c’est une des bases qui manque à bien des personnes dans le monde du chien. Que l’on soit simple propriétaire de chien ou professionnel reconnu depuis des dizaines d’années, on doit tous se respecter et ne forcer personne à subir les agissements de notre propre chien. 

Alors si un chien face à vous arrive attaché, rattachez le votre. C’est une question de savoir-vivre bien trop peu respectée qui pourrait pourtant éviter bien des accidents. 

De l’autre côté, il est tout aussi important de respecter votre chien et son langage. Si votre chien vous indique par son langage corporel, ses mimiques qu’il ne souhaite pas de cette rencontre, écoutez le, c’est lui le meilleur indicateur. Si vous forcez un chien à faire une rencontre qu’il ne souhaite pas, c’est la meilleure façon de faire en sorte que tout se passe mal.

Enfin, écoutez votre stress, vos propres émotions et ressentis. Si vous mêmes ne vous sentez pas de faire face à cette rencontre, il faut vous écouter. Ecouter la balance entre votre propre zone de confort et l’évolution de votre chien, ses rencontres avec des congénères. Il est important pour vous de dépasser vos craintes en vous faisant accompagner d’un professionnel par exemple. Vous dépasser vous fera évoluer vous mais fera aussi en sorte que votre chien aura ses besoins de rencontres assouvis. 

Recevez gratuitement votre guide "Comment allez-vous changer la vie de votre chien ?" !

Écrit par Bérengère PATRIA, votre éducateur/comportementaliste canin professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *