Happy Dog, miracle ou déception ?

Comme promis sur la page Facebook il y a quelques jours, je viens vous parler de mon avis sur la nouvelle émission de M6 « Happy Dog ».

 

Le concept

Un croisement entre « on a échangé nos mamans » et une émission de coaching. Le but est de régler les soucis de comportement de deux chiens en échangeant leurs lieux de vie. Évidemment tout cela est supervisé par Thierry Bedossa, vétérinaire comportementaliste reconnu. L’émission a été décrite comme utilisant des méthodes d’éducation positive.

 

happy dogAu premier abord

Avant le visionnage, j’avais peur, comme à chaque fois qu’un reportage est fait sur notre métier, du montage télévisuel. En effet, les chaines ne se passionnent pas pour le bien-être animal mais pour leur audimat, qu’il faut toujours plus performant au détriment d’une information de qualité.

Ensuite, je me demandais comment régler un problème de comportement d’un chien sans agir sur sa famille, en étroite collaboration avec le comportementaliste. En effet, pour moi le binôme famille /chien est inévitablement ce sur quoi il faut travailler en premier, si vous êtes client Patt’ en l’air vous pourrez en témoigner !

 

Le visionnage

J’ai vu l’émission en replay, le samedi soir, pour éviter les pubs sur la chaîne directement lors de la diffusion (et accessoirement pour raison de coupe du monde de Football !).

Premier étonnement, l’émission dure moins d’une heure. Je ne voyais pas comment transmettre une information efficace, assez complète et pertinente en si peu de temps, surtout pour deux chiens !

 

panneauCe que je n’ai pas apprécié

Le programme court m’a déçue, en effet, on voit pour la première fois le comportementaliste à la 26ème minute. Pour moi, pas le temps de transmettre l’information de manière correcte. Notamment sur des méthodes employées comme le clicker training ou encore le harnais avec l’attache à l’avant pour la marche en laisse.

J’ai peur que des personnes non averties se disent qu’en achetant un clicker tout va se régler grâce au petit bruit qu’il fait. Or il s’agit d’un travail, avec notamment en premier lieu de « chargement » du clicker, pour apprendre au chien que le click correspond à une récompense. Et là, j’ai tenté de me placer en tant que novice dans le milieu, et je me suis dis que la confusion est vite arrivée. D’ailleurs, vous pouvez retrouver mon article sur le clicker training ici.

Idem pour le harnais Animalin que l’on attache à l’avant pour éviter que le chien tire, on ne nous a pas dis pourquoi il était attaché à l’avant, et cela n’a même pas été souligné en fait. Alors qu’il s’agit de raisons précises, qui pourraient aider les personnes rencontrant ce problème avec leur chien, et qu’ils pourraient ainsi travailler.

Le montage a pour moi agi à quelques endroits où l’on nous dit que si un chien aboie en laisse c’est parce que le Berger Allemand est gardien. Pour moi c’est une information dangereuse, applicable par les particuliers et qui peut aggraver un mal-être de l’animal déjà présent. Alors que bien d’autres raisons peuvent être appliquées (frustration, agressivité…).

Pareil pour le boxer décrit comme hyperactif, pour moi ce n’est pas de l’hyperactivité mais une réponse à un manque de stimulations par sa famille humaine. Laisser un chien dans un jardin sans s’en occuper a des conséquences, et c’est là dessus que la communication aurait – selon moi – due être faite. N’oublions pas que l’hyperactivité est une pathologie.

La mise en scène aussi, le fait d’échanger les chiens et les affaires en gardant une distance, alors qu’une discussion rapprochée aurait fait du bien à tout le monde, en particulier aux chiens qui auraient pu « se dire bonjour ». Et bien sûr l’échange qui au départ ne satisfait personne parce que l’une n’aime pas les chiens qui bavent et l’autre qui s’est fait mordre il y a des années par un berger allemand.

Enfin, tellement dommage qu’on ne voit pas un éducateur assister le vétérinaire comportementaliste, ce sont deux métiers différents, et qui se complètent tellement bien !

 

Ce que j’ai apprécié

Il y a quand même des choses que j’ai aimé (si, je vous jure..)

On a enfin vu des méthodes positives des vraies à la télévision, et en plus avec quelqu’un de reconnu dans le métier. Pas de dominance, pas de coups, pas de cris, et bien ça soulage ! Bien que le grand public ne soit pas au courant, il y a une éducatrice aussi derrière tout cela, sauf qu’on ne la voit pas à l’écran.

Ensuite, le fait que les deux chiens aient à peu près les mêmes problèmes de comportement, permet aux deux familles de ne pas être perdues quand elles vont récupérer leur animal, elles sauront quoi faire, et le travail aura été entamé.

D’ailleurs, j’espère aussi qu’une autre information leur aura été faite quand les chiens rentrent à la maison, sur comment continuer tout cela. Notamment pour le boxer qui entre temps a été éduqué avec le clicker training, auquel sa famille n’a pas eu accès à l’écran.

Pour la marche en laisse, on nous a parlé du suivi naturel du chien, et cela, j’ai failli en applaudir devant mon écran ! On croise tous les jours des chiens tirés au bout de colliers étrangleurs alors que là on nous a montré d’autres solutions, bien moins contraignantes pour tout le monde, et on voit qu’au bout d’une semaine – seulement – les chiens tirent bien moins.

Je ne sais pas si franchement je me suis assez bien positionnée, étant du milieu c’est assez dur de regarder cette émission sans se demander comment nous on aurait fait. Surtout que ces soucis sont courant dans le monde de l’éducation canine et du comportement. D’ailleurs, on dit problèmes mais rappelez-vous qu’il n’y a que pour nous humains que ce sont des soucis, pour votre chien, il y a un intérêt ou il n’a pas appris à faire autrement, tout simplement !

 

dog-329280_640Conclusion

Je ne suis pas sure qu’un chien se concentre mieux dans un environnement qu’il ne connait pas, étant donné que là on ne lui laisse même pas le temps en une semaine de prendre des repères. Le chien est juste en phase d’observation / adaptation. Alors oui en apprentissage aussi comme on le lui demande, mais dans sa famille le résultat aurait au moins été le même, sinon meilleur.

L’échange doit être pour moi établi dans des cas bien plus « graves » où l’environnement ne convient pas du tout, et lors de ces cas ci même un replacement doit être envisagé.

En bref, cette émission peut être bien si tout n’est pas pris au pied de la lettre, et que par la suite les particuliers se renseignent vraiment sur ces méthodes et demandent de l’aide auprès de professionnels compétents (vous pouvez en trouver certains ici).

J’attends le prochain épisode avec impatience tout de même et j’arrête mon écriture ici, je pourrais en faire des pages et des pages.

Et vous, vous en avez pensé quoi ? Déposez vos avis en fin d’article !

 

Edit du 06 septembre 2015

C’est reparti depuis quelques semaines pour une nouvelle salve d’émissions tous les samedis en fin d’après-midi.

Et bien mon avis est toujours à peu près le même, bien que la dernière fois j’ai oublié de dire que je trouvais l’investissement des familles admirables pour un chien qui n’est pas le leur et que cela doit bien les motiver à continuer avec le leur. Cette émission prouve si il y en a besoin que tout est possible avec son chien quand on prend la peine de se pencher sur la question et de chercher des solutions.

J’espère que cette émission inspire beaucoup de maîtres de chiens rencontrant un problème avec leur compagnon, Il faut simplement garder en tête que le travail dure normalement bien plus d’une semaine pour un problème de comportement quand on ne reste pas toute la journée à éduquer son animal.

Avec des méthodes positives, nous modifions durablement les réactions et émotions de votre chien face à un stimulus, et cela tout en douceur, alors pourquoi chercher plus loin ?

Par contre, je trouve toujours que certains informations ne sont pas adaptées. Par exemple, il y a quelques semaines dans l’émission un chien loup tchèque avait toujours faim et grignotait tout ce qui passait à sa portée. Le premier réflexe a été de revoir son alimentation. Thierry Bedossa nous a signalé qu’on ne nourrit pas un chien loup comme un chien « standard » car il descend du loup donc n’a pas le même régime. Or il faut savoir que même pour un chien d’une autre race ou croisé, une alimentation riche en viande est bénéfique. Ce ne sont que des détails qui ne perturbent pas le sens de l’émission, mais quand même.

Le sens de l’émission, parlons-en. Je le trouve très bien, les maîtres sont bluffés alors que tout est fait en douceur et en toute logique. Et cela est accessible pour vous aussi avec un éducateur – comportementaliste en méthodes positive. Pas de la magie, juste de la logique.

Et vous, dites moi ce que vous en pensez ?

 

Bérengère.

 

NB : Si j’avais assez d’influence, je dirai juste aux présidents de chaîne d’arrêter de prendre nos animaux pour des objets télévisuels, à moins de faire de la véritable information.

Recevez gratuitement votre guide "Comment allez-vous changer la vie de votre chien ?" !

Écrit par Bérengère PATRIA, votre éducateur/comportementaliste canin professionnelle.

2 pensées sur “Happy Dog, miracle ou déception ?

  • 24 juin 2014 à 11 h 50 min
    Permalink

    Bonjour!

    Je suis très heureuse de constater cette article étant moi même comportementaliste diplomée de la relation Homme/Chien.

    En effet ma curiosité m’a poussé à regarder un épisode (Kado/Bugatti). Et j’ai été ravie de ne pas entendre parler de « domination » du chien sur ses maitres lorsqu’il monte sur un canapé ou urine partout. Ouf, sauvé!

    Cependant, je suis tt à fait d’accord avec votre article: trop court, montage favorisant l’audimat (heureusement qqpart car c’est le but d’une chaine tv) et non les conseils,et surtout….
    les conseils donnés sont ceux d’un EDUCATEUR, pas d’un comportementaliste.
    L’amalgame des 2 métiers me dérange même si je reconnais que dans l’un et l’autre il faut des notions.
    Et encore une fois, bon sang, veto c’est veto!!!!
    On connait les pathologie, la chirurgie, la prophylaxie, les soins, bref tout ce qui est lié à la médecine vétérinaire, donc STOP STOP STOP!!!
    Je suis comportementaliste, ai je le droit d’ajouter vétérinaire en plus?! Non car tout comme le métier que je fais, un diplome est nécessaire et en France, à l’heure actuelle, peu de formation dispose d’une reelle valeur de reconnaissance, et de la profession et de l’Etat!

    J’estime que cette emission fait un tort incroyable aux professions d’éducateurs, de comportementalistes et surtout et avant tout, aux auditeurs!

    Et oui, des personnes voient que Kiki a le même souci de destruction que leur loulou, cool, appliquons les conseils de ce super mr qui en plus et veterinaire (8 ans d’etudes, il sait forcement de quoi il parle n’est ce pas…)!!!
    Sauf que, chers proprietaires, votre chien et votre mode de vie avec celui-ci est DIFFERENT ET UNIQUE!!!! De bons conseils mal appliqués ou interprétés deviennent alors DEVASTATEURS….

    Je suis donc scandaleusement outrée par cette émission et déçue de voir que ce mr puissent prétendre être comportementaliste…

    Battons nous pour faire reconnaitre notre profession et sa qualification et surtout, vive Mr CHANTON!!!Sans vous, ce métier ne serait pas aussi fascinant, quant aux véto en mal d’argent….arrêtez svp cela devient vraiment obscène…

    Lucie

    Répondre
  • 19 juin 2014 à 15 h 47 min
    Permalink

    Bonjour Bérengère.
    Vraiment très bien ton article, c’est intéressant d’avoir l’avis d’une professionnelle.
    Pour ma part, j’ai regardé aussi en replay, grrr mais moi j’ai quand même eu les pubs.
    Au début quand j’ai entendu les pubs annonçant l’émission j’ai tout d’abord cru à une blague, mais non c’était bien vrai.
    Je partage tes idées, et j’ajouterai que je trouve pas très responsable de la part d’une famille qui a des enfants en bas âge d’accueillir chez eux un chien qu’ils ne connaissent pas et ignore donc tout de son comportement et des réactions qu’il peut avoir vis à vis de telle ou telle réactions.
    On aime les chiens, ce sont nos meilleurs amis, mais il ne faut pas se voiler la face, il y a toujours des risques.
    De plus l’idée de la bouteille avait l’air certes de fonctionner mais s’il faut que le chien avale une boite de rillette par semaine pour éviter de faire des dégats dans la maison je suis pas trop convaincu par l’idée. Même si je ne remet en aucun cas les savoirs fairs de cet homme reconnu.
    Puis en effet je pense que le chien éduqué par sa famille c’est certainement beaucoup mieux. Bon il aurait fallut un après voir si l’idée de faire changer le chien de domicile pendant un temps l’avait fait changer de comportement par la suite chez lui.

    Bref je ne suis pas convaincue surtout peu de temps après qu’il est était décidé que le chien avait bien une âme, était vivant et était pas un meuble. Ils feraient mieux d’échanger leurs toilettes la prochaines fois.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *