Gérer et aider son vieux chien

Et voilà l’âge de la dizaine est arrivé pour Bounty, comment gérer l’âge avançant de son chien ? Les réponses dans cet article…

 

 

Si vous avez eu la chance de vivre avec un chien âgé ou que comme moi vous l’avez en ce moment, vous avez pu observer que le chien vieillit dans sa globalité.

 

De l’extérieur

La qualité du poil : le poil du vieux chien se ternit, blanchit par des endroits, devient un peu plus rêche et sec. C’est aussi un indicateur de la bonne santé du chien.

La vivacité : évidemment, un chien qui avance en âge est de moins en moins vif en jouant avec des chiens par exemple.

La facilité à se relever et à marcher : Bounty par exemple a du mal à se lever le matin, pendant la journée quand elle se relève aussi elle a du mal. Pour marcher, certains ont aussi du mal, perdent un peu leur équilibre.

L’allongement du temps de repos : les vieux chiens dorment de plus en plus longtemps, se reposent de plus en plus. Il faut bien évidemment il faut respecter plus que tout ce repos dont le chien a vraiment besoin.

 

A l’intérieur

Le système cardiaque : le cœur fatigue comme chez nous, et avec l’âge il devient de moins en moins bon. Il faut prendre en compte ce paramètre pour adapter les activités physiques du chien.

Le cerveau : comme le cœur, c’est un organe essentiel pour notre chien. Petit à petit, il devient de moins en moins actif, ou il se peut aussi que les informations soient moins bien traitées.

Tous les autres organes : le chien vieillit dans sa globalité, et tous les organes sont touchés par le vieillissement, comme chez tous les êtres vivants.

Le système urinaire : pour moi il me semble important de souligner le fait que le vieux chien pourra avoir des fuites urinaires, notamment sur leur panier pendant la nuit. Faire attention à ce paramètre pourra vous indiquer si votre chien est incommodé par cela.

 

Le comportement du vieux chien

La réactivité : le chien réagit avec l’âge plus ou moins qu’avant, suivant les situations rencontrés. Bounty quant à elle réagissait beaucoup avec des aboiements de frustration quand elle croisait un chien en laisse, maintenant elle se calme beaucoup plus vite qu’il y a quelques années.

Des réactions disproportionnées : à l’inverse, certains chiens avec l’âge ont des réactions que l’on pourrait juger en tant qu’humain comme abusives. Ses réactions sont causées par des choses que le chien entend et pas forcément nous, des bruits soudains qui peuvent les surprendre.

Les déambulations : certains chiens quant à eux déambulent dans la maison, notamment pendant la nuit, ils errent sans forcément de but.

L’intérêt pour ce qu’ils aimaient : ces vieux chiens perdent aussi de l’intérêt pour ce qu’ils aimaient avant, et ont moins d’entrain pour faire des activités qui les rendaient heureux avant.

 

Comment gérer la vieillesse de son chien

Les visites au vétérinaire : pour sa part, Bounty a des bilans sanguins tous les ans en même temps que les rappels de vaccins. Ce bilan nous indique comment tout se passe à l’intérieur, et si il y a la moindre anomalie. Au delà des vaccins, je vous conseille de souvent « farfouiller » votre chien, pour vérifier que des grosseurs n’apparaissent pas, et si c’est le cas pouvoir agir tout de suite.

Les traitements par les plantes : Bounty par exemple suit un traitement naturel pour ses articulations, pour tenter de la garder en forme le plus longtemps possible.

Les médecines : il ne faut pas oublier que d’autres médecines que celles de votre vétérinaire pratique. Pour notre part, nous avons choisi l’ostéopathie pour valider le fait de garder le plus longtemps possible sa mobilité.

Des repères dans le quotidien : le chien étant un animal d’habitude, mettre des repères de temps et d’espace au chien vieillissant ne peut que le rassurer, donc pourquoi s’en priver ? Préparer un planning de promenade, prévoyez dans votre agenda aussi des moments d’éducation et de jeu.

Lui laisser un endroit au calme : un bon dodo bien moelleux et bien chaud dans une pièce au calme procurera au chien le repos dont il a besoin.Je vous rappelle que ce repos est essentiel, et que ne pas le respecter pourra provoquer des troubles du comportement, ou des accidents.

Adapter les activités : il ne faut pas se leurrer, plus le chien vieillit moins il est capable de faire de choses, par contre il ne faut pas cesser toute activité, il faut juste les adapter. Des sorties moins longues, à un endroit plus plat.. Pour l’éducation, préparer les exercices au sol, qui n’obligent pas le chien à sauter. Pour les jeux, les jeux d’occupation raviront votre compagnon.

 

Et vous, comment vous prenez soin de votre chien?

 

Bérengère.

Recevez gratuitement votre guide "Comment allez-vous changer la vie de votre chien ?" !

Écrit par Bérengère PATRIA, votre éducateur/comportementaliste canin professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *