Gérer ses propres émotions pour aider son chien

Avant de s’intéresser aux chiens, on ne se rend pas souvent compte que nos propres émotions ont un fort impact sur notre animal. 

En gérant vos propres émotions, vous vous aiderez vous mais aussi votre chien. Si l’humain est tendu, nerveux, comment demander à un animal de ne pas l’être ? Souvenez-vous, votre chien vous suit. Changez et il changera. 

Savoir rester calme en toutes circonstances (ou presque)

Rester calme est une des clés pour réussir en éducation canine. Si l’on perd son sang-froid, aucune raison de continuer quelconque travail dans cette situation. 

Moi-même étant une ex très impulsive, il m’arrive plusieurs fois par semaine de me dire qu’avant je n’aurais vraiment pas agi de la même façon. Se surprendre soi-même par son calme, une belle récompense. 

Rester calme ne veut pas dire être faible, mais au contraire être fiable.

Si comme la « moi d’avant » vous êtes d’un naturel explosif, plusieurs choses sont à votre disposition pour vous aider dans cette dure tâche du retour au calme. 

  • la méditation : rien à voir avec une pratique religieuse comme on peut souvent le penser. La méditation sert juste à se recentrer, vider son esprit et repartir fraîchement, sur des bases plus neuves. Si vous voulez tenter, il y a plein de vidéos de méditations guidées gratuites sur Youtube ou l’application Petit Bambou vous sera d’une grande aide.  Pour ma part, je préfère la méditation non guidée, j’ai l’application Calm pour cela.
  • Les autres pratiques « calmantes », comme le Yoga, la sophrologie sont aussi là pour vous aider. Dans mon cas, j’allie Yoga et méditation. 
  • Le sport peut aussi vous aider, de par son aspect défouloir et libération des endorphines (c’est de l’humain donc je connais moins !). Le meilleur sport pour moi est la marche, elle allie le fait de faire de l’activité physique et le fait de faire sortir mes chiennes
  • Les compléments et aides naturelles : je pense ici aux fleurs de Bach, qui m’ont beaucoup aidé lors de montées d’angoisse. Disponibles en pharmacie, en traitement continu ou d’urgence, leurs effets ne sont plus à prouver. Vous pouvez aussi vous rapprocher d’un naturopathe pour avoir plus d’informations sur des compléments ou un changement dans l’alimentation pour vous aider à votre gestion du stress.

Des conseils à retenir

Il y en a un que j’aime bien donner aux personnes qui ont un chien causant des destructions à la maison, le fait de souffler un bon coup. Souffler un bon coup avant de rentrer chez soi, même crier dans sa voiture si c’est nécessaire. Mais l’important est d’expulser ce qui a besoin de sortir.

Si vous voulez aider votre chien, lui cracher votre rage au visage ne changera absolument rien au problème.

Le deuxième conseil concerne d’ailleurs cela, réagir contre votre chien parce qu’il a mangé le tapis de Tata Monique ne fera du bien qu’à vous. Et en plus, temporairement. Je ne vous donne pas 5 minutes pour le regretter

Le regret non plus ne vous fera pas avancer, par contre souvenez-vous que vous êtes humain et que des choses pareilles peuvent arriver. L’important est de désirer le progrès. Si cela vous arrive, posez vous la question de comment réagir la prochaine fois dans la même situation

« Comment faire mieux la prochaine fois ? »

est la question clé pour avancer, peu importe le niveau que vous possédez en éducation canine.

Au-delà de penser à l’éducation canine pure et dure, si vous hurlez sur votre chien, comment créer ou maintenir une relation ? Ce serait un eu comme aimer son bourreau même si les mots peuvent être forts. 

Si vous souhaitez créer une relation avec votre chien, le but est de le mettre en confiance, de partager des moments de qualité, et non tout détruire parce qu’un bout de tapis a fini en morceaux.

Pensez au positif, plutôt qu’à ce que votre chien fait de la mauvaise manière. Et guidez le vers l’amélioration.

Un  moyen d’évoluer pour l’humain

Gérer ses émotions, un avantage bien utile

On parle souvent de gestion des émotions du chien, mais nous, arrive t’on à gérer les notres ? De manière générale les personnes stressées ont justement des difficultés à gérer leurs émotions.

En apprenant à gérer vos émotions, vous allez évoluer aussi pour vous-mêmes et cette nouvelle capacité vous aidera dans la vie de tous les jours, bien au-delà du milieu canin

Vivre les émotions

Au lieu de les enfouir, les émotions doivent être vécues, au maximum. Alors oui, ça peut faire mal, vous n’êtes peut-être pas prêt à cela et il est toujours important de suivre votre rythme

Alors la colère, comme je vous l’ai indiqué, elle devrait être dirigée ailleurs que sur votre chien. Parce qu’il n’a pas votre conscience des faits et que vous le vouliez ou non, il ne le fait pas exprès et ne le fait pas pour vous embêter. 

Rien n’est simple, mais tout vaut le coup

Gérer vos émotions ne sera pas une tâche facile, loin de là. Mais je peux vous assurer que ce chemin est celui d’une grande libération une fois que l’on apprend à faire cela. Encore plus si vous êtes d’un naturel anxieux..

Je peux vous promettre que ça vaut le coup, rien que pour vous, même si vous n’avez pas de chien. Rien que cette notion peut changer votre vie, à elle seule. 

N’hésitez pas à me dire en commentaire si ce genre de sujet consacré à vous en tant qu’humain vous intéresse, je dois bien avouer que ça me passionne. 

A très vite, 

Bérengère.

Recevez gratuitement votre guide "Comment allez-vous changer la vie de votre chien ?" !

Écrit par Bérengère PATRIA, votre éducateur/comportementaliste canin professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *