Éducation positive = laxisme ?

Il est souvent entendu que la méthode d’éducation positive est permissive et que nous humains n’avons plus notre place de maître. Rappel rapide : l’éducation canine positive et amicale est une éducation basée sur la non-violence physique et mentale envers l’animal. Attention, je ne suis aucunement là pour juger les paroles ou les actes de qui que ce soit, je ne suis personne pour cela. Je souhaite juste exposer ma vision des choses devenue ma façon de vivre depuis quelques temps maintenant.

 

20140214_150203Alors, positif = laxisme ?

Pour moi et beaucoup d’entre vous sûrement, la réponse est non. L’éducation du chien par des méthodes positives et amicales pose un cadre clair et prévis vis-à-vis du chien et POUR le chien. Il ne faut pas oublier que nous nous devons d’agir pour le bien-être canin.

Ce cadre « clair et précis » est possible grâce à une raison toute simple qui paraît logique.

Nous avons grâce à ces méthodes la coopération entière du chien. Nous le faisons acteur de sa propre éducation, de son propre apprentissage, notamment par le biais de la motivation et de l’étude de son comportement dans sa globalité. A mon avis, il n’est pas possible d’avoir cadre plus clair que quand l’élève est impliqué et prend part entièrement à ce qu’il lui est enseigné.

Le confort du chien passe par le fait de poser des limites à certains comportements, rien que pour sa sécurité et celle des autres.

Le laxisme serait le fait de laisser au chien toute liberté, sans éducation, et un chien dans ces conditions ne serait pas « adapté » à la société qu’est la notre.

Toute personne ayant éduqué son chien par ces méthodes ou même les professionnels exerçant ainsi, vous parlerons de philosophie de vie.

L’éducation canine positive, c’est changer sa façon de voir beaucoup de choses.

 

2014-02-24-14.30.36Conclusion

Laxisme : non. Mais remise en question de sa propre personne et de sa façon de faire et de réagir. C’est aussi prendre en compte les comportements et signaux de son chien pour pouvoir simplement « décoder » le pourquoi du comment.

Alors, quand serez-vous prêt à passer du côté positif ?

N’oubliez pas de vous faire accompagner par un professionnel compétent, et n’acceptez jamais ce qui n’est pas concevable pour votre animal et vous-même.

 

Bérengère.

Recevez gratuitement votre guide "Comment allez-vous changer la vie de votre chien ?" !

Écrit par Bérengère PATRIA, votre éducateur/comportementaliste canin professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *